Quelles sont les procédures de stérilisation dans un hôpital et quelle est leur importance ?

18 janvier 2024

La stérilisation de l’équipement médical à Bordeaux revêt une grande importance dans les centres de santé, car elle garantit la santé et la protection des individus en CHU. Encadrée par le code de la santé publique et les méthodes préconisées hospitalières, cette procédure prévient les infections en assurant la stérilité des appareils réutilisés. Elle réduit le risque d'introduire des agents infectieux dans le corps. Cela réduit les infections potentiellement mortelles et limite la transmission de maladies.

La stérilisation centrale de l’équipement médical dans un CHU, renforce également la protection de chaque patient lors d'interventions en bloc opératoire, en réduisant les risques post-opératoires. La conformité aux règles réglementaires et législatives est essentielle. Cela assure le respect des normes de stérilisation et garantit la qualité des traitements en zone médicale. En limitant l’utilisation fréquente d'antibiotiques, elle contribue à prévenir la résistance aux antimicrobiens, pour préserver l'efficacité des traitements.

Sujet a lire : Quel est le téléphone adapté aux malvoyants ?

En dehors de son impact sur la santé, la stérilisation au centre médical instaure la confiance des malades et des professionnels de santé. Travailler avec des équipements stériles crée un environnement sûr, qui renforce la confiance dans le système de santé. Maintenir des normes élevées de stérilisation est essentiel pour la valeur et l'efficacité d'un système de santé. Mettons alors en exergue comment se déroule la stérilisation centrale dans une clinique à Bordeaux.

Les différentes méthodes de stérilisation utilisées en CHU

Les équipements qualifiés de « stériles » subissent un processus de stérilisation préalable avant d'être disponibles sur le marché. Ce procédé de stérilisation à l'hôpital vise à minimiser les risques de contamination microbienne lors de l'utilisation des produits cliniques. Divers procédés de stérilisation sont disponibles, adaptés en fonction de la nature du dispositif médical, qu'il soit liquide ou solide, thermorésistant ou thermosensible. 

Lire également : Séance de sophrologie caycédienne : vers qui se tourner ?

Stérilisation par la chaleur sèche

La stérilisation par la chaleur sèche, également connue sous le nom de méthode Poupinel, occupe une place importante dans la préservation de la qualité des traitements au sein des établissements de santé, notamment dans le contexte du CHU de Bordeaux. Cette technique consiste à dénaturer les structures protéiques des dispositifs médicaux réutilisables par oxydation, en soumettant ces derniers à des températures élevées. 

Cette méthode est aujourd'hui moins privilégiée en raison de certains inconvénients, comme des temps d'exposition prolongés et des risques potentiels de dommages aux équipements sensibles à la chaleur. Toutefois, elle demeure efficace sur une variété d’équipements hospitaliers.

La stérilisation par la chaleur sèche s'intègre pleinement dans le cadre des mesures hospitalières, pour garantir la protection des patients et la qualité des traitements dispensés. Elle fait partie intégrante des normes réglementaires auxquelles chaque établissement de santé, notamment le CHU de Bordeaux ainsi que la pharmacie, est tenu de se conformer. Les professionnels de la santé, comme les pharmaciens responsables du service qualité, occupent un rôle central dans la supervision de ce processus critique, en veillant à ce que chaque dispositif médical soit stérilisé dans des conditions optimales.

Stérilisation par les gaz 

Dans le domaine de la santé, la stérilisation par les gaz représente une approche stratégique pour assurer la qualité de l’équipement médical dans chaque clinique et établissement de traitements à Bordeaux. Parmi les agents utilisés, vous avez :

  • L'oxyde d'éthylène (eto)
  • Le formaldéhyde
  • Le gaz-plasma  

L’oxyde d’éthylène est un agent alkylant, intervenant au niveau des protéines et des acides nucléiques. Cette méthode s'avère particulièrement adaptée aux équipements thermosensibles. Cela souligne son rôle essentiel dans la diversité des activités hospitalières.

De même, le formaldéhyde, sous forme de solution ou de gaz, constitue un autre agent de stérilisation chimique. Agissant par alkylation et dénaturation des protéines, il est privilégié pour ses propriétés en surface, malgré ses limites en termes de pénétration en profondeur. Le choix entre ces agents de stérilisation repose sur des considérations liées à la nature de l’équipement médical. Cela renforce l'importance des compétences de l’équipe médicale, notamment des pharmaciens, dans la prise de décision liée à la protection et à la qualité des traitements.

Enfin, la stérilisation par gaz-plasma (H2O2) constitue une avancée notable, en utilisant le peroxyde d'hydrogène transformé en plasma pour une stérilisation à basse température. Il est essentiel de noter la non-compatibilité de cet agent avec certains matériaux hospitaliers.

Stérilisation par vapeur d'eau (autoclave) 

La stérilisation par vapeur d'eau sous pression, couramment réalisée à l'aide d'autoclaves, demeure une pratique essentielle au sein du CHU de Bordeaux. Cette méthode de lavage, considérée comme la référence en matière de stérilisation de l’équipement médical, contribue à maintenir des normes élevées en termes de qualité des traitements prodigués.

Au sein de l'établissement hospitalier, l’emploi de la stérilisation par autoclave est caractérisé par la rapidité et l’efficacité de lavage. Elle est particulièrement adaptée à l’équipement médical pour la chirurgie, comme les équipements chirurgicaux en acier inoxydable, les textiles, et la verrerie. Toutefois, pour garantir son efficacité, elle requiert un équipement spécialisé et un contrôle méticuleux des paramètres, à savoir la température et la pression.

Les professionnels de la santé, notamment ceux pratiquant le métier de pharmaciens, assurent la gestion des services liés aux procédures de stérilisation au sein du CHU de Bordeaux. Leur expertise contribue à assurer que chaque dispositif médical traité à travers cette méthode respecte les normes réglementaires, qui garantissent la sureté des malades, la propreté de l’hôpital et la qualité des soins dans cet établissement de santé.

Stérilisation chimique 

La stérilisation chimique représente une approche complémentaire au sein des établissements de santé, comme le CHU de Bordeaux. L’utilisation de cette méthode offre une large efficacité contre les microbes, en couvrant divers types d'organismes microbiens, à savoir les bactéries, les virus, et les spores.

L’emploi de ce procédé est moins dommageable pour certains matériaux que d'autres méthodes de stérilisation, mais la stérilisation chimique nécessite néanmoins l’usage d’un matériel spécialisé et une manipulation sécurisée en raison de la toxicité potentielle des produits chimiques utilisés. Le pharmacien, en tant que professionnel responsable du traitement de l’équipement médical, est formé pour une utilisation sûre et efficace de ces produits. 

Les mesures de sécurité pour garantir la stérilité

L'assurance de la stérilité de l’équipement médical au sein d’un établissement de santé, comme au CHU de Bordeaux, repose sur la mise en place de mesures rigoureuses alignées sur les normes et principes de protection inhérents à la conception et à la fabrication de ces équipements. Ces mesures visent à éliminer ou réduire les risques, pour assurer la protection des malades et le maintien des normes qualitatives des soins.

Principes d'intégration de la protection

Les fabricants doivent s'engager à intégrer des principes de protection dans la conception et la construction de l’équipement médical en milieu hospitalier. Ceci inclut :

  • L'élimination ou la réduction des risques autant que possible
  • La mise en place de mesures de protection appropriées
  • L'information des utilisateurs sur les risques résiduels

Ces principes guident le choix des solutions les mieux appropriées tout en veillant à ce que les équipements atteignent les performances spécifiées.

Norme ISO 11137 pour la stérilisation par rayonnement  

La norme ISO 11137 est essentiel dans la garantie de la stérilité de l’équipement médical traités par rayonnement (bêta, gamma). En définissant des doses minimales et maximales en fonction de la nature des produits, de leur densité et de leur charge microbienne, cette norme assure une parfaite stérilité à l’hôpital. Les différentes phases, de la qualification de l'installation à la qualification de performance, impliquent des tests en laboratoire et des contrôles de routine, afin de garantir la fiabilité constante du processus.

Norme ISO 11135 pour la stérilisation à l'oxyde d'éthylène

La stérilisation de l’équipement médical à l'oxyde d'éthylène, régie par la norme ISO 11135, se distingue par l'utilisation de ce gaz au sein de cellules étanches. Les paramètres de cycle comme la température, l'hygrométrie et la concentration gazeuse sont adaptés à la nature des produits. 

Les phases de qualification de l'installation, qualification opérationnelle et qualification de performance assurent que le travail peut être appliqué avec une qualité constante, sans altérer les équipements hospitaliers. Des validations régulières, tous les deux ans, et en cas de modifications, garantissent la pérennité de la stérilisation.

Protocoles de stérilisation pour dispositifs médicaux 

La stérilisation de l’équipement médical, comme les équipements de suture, de pansement, ou les sondes, est une étape importante dans le maintien de la stérilité des environnements de traitements médicaux. Les protocoles de stérilisation spécifiques, mis en œuvre en milieu hospitalier, comme au CHU de Bordeaux, assurent une manipulation minutieuse pour éliminer tout risque de contamination.

Etapes de pré-désinfection des équipements hospitaliers 

La pré-désinfection suit les procédures suivantes :

Pré-désinfection et nettoyage

La pré-désinfection intervient lorsque les dispositifs médicaux ne peuvent être nettoyés immédiatement après utilisation. Elle vise à éviter le séchage des souillures et à réduire la contamination microbienne. Les instruments sont placés dans un bain de produit détergent désinfectant sans aldéhyde immédiatement après utilisation.

Premier rinçage

Un premier rinçage est effectué pour éliminer le produit pré-désinfectant et les salissures. Ce rinçage abondant se fait par trempage et/ou à l'eau du robinet.

Nettoyage

Le nettoyage, essentiel pour obtenir des équipements visuellement propres, s'effectue dans un bain de détergent. Les instruments hospitaliers peuvent être démontés si nécessaire, et un bac à ultrasons est utilisé pour les matériels fins, creux, fragiles ou complexes.

Rinçage

Un rinçage par immersion dans un bac ou un évier, suivi d'un passage sous l'eau courante, est réalisé.

Séchage

Après rinçage, les équipements hospitaliers sont séchés avant utilisation ou avant la stérilisation. Le séchage est important pour maintenir l'efficacité de la stérilisation. Il se fait via un support propre absorbant non tissé.

Vérification du dispositif médical 

Après stérilisation, une vérification minutieuse est effectuée, comprenant l'inspection visuelle, l'évaluation de l'état général, la recherche de corrosion, de fissures et la confirmation du bon fonctionnement.

Stérilisation des dispositifs médicaux

La stérilisation des dispositifs médicaux au CHU de Bordeaux suit des protocoles stricts pour garantir une efficacité maximale. Les étapes comprennent :

Conditionnement de l’équipement médical

Les équipements sont conditionnés dans des emballages spécifiques comme :

  • Des boîtes avec filtre
  • Des sachets à souder
  • Du papier crêpé

Préparation de la charge

Des indicateurs de passage et indicateurs physico-chimiques sont utilisés pour assurer que les paramètres de stérilisation sont atteints. Le chargement du stérilisateur est effectué avec précaution, en évitant tout contact direct entre les équipements.

Lancement du stérilisateur 

Le cycle de stérilisation choisi doit répondre aux spécifications requises, avec des paramètres comme la température, la pression, et la durée enregistrés pour assurer la traçabilité.

Déchargement du stérilisateur

Après le cycle, une période de refroidissement est respectée avant de décharger le stérilisateur. Chaque unité est inspectée, les indicateurs de passage sont vérifiés, et un étiquetage précis est appliqué.

Validation et contrôle du stérilisateur

La validation du stérilisateur est réalisée à la réception et régulièrement à intervalles définis pour assurer son efficacité, conformément à la norme NF EN 554.

Ces protocoles rigoureux contribuent à maintenir des standards élevés en matière de stérilité de l’équipement médical, en garantissant la protection de chaque patient et la qualité des traitements au sein du CHU de Bordeaux.

L’importance de la formation et de la sensibilisation au personnel hospitalier sur la stérilisation

La préparation de l’équipement médical stérile au sein d’un établissement de santé comme un Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Bordeaux est une mission critique relevant de la pharmacie à usage intérieur. L'efficacité de ce processus repose essentiellement sur la  compétence, la formation, et le comportement du personnel impliqué. 

Cette tâche, soumise à autorisation, est encadrée par les Bonnes Pratiques de Pharmacie Hospitalière. Cela souligne que la qualité de la préparation du matériel médical stérile dépend de la compétence du personnel. La stérilisation centrale étant un procédé spécial, la formation du personnel est importante, et la préparation du matériel médical stérile doit être effectuée par un personnel formé et qualifié, pour assurer la protection des traitements hospitaliers. 

Le respect des mesures d'hygiène, étayé par des recommandations et protocoles écrits, constitue un élément clé de la prévention des risques liés à la stérilisation. Des formations d'hygiène sont mises en place dès les premiers stages pour le métier de médecin et le métier d’infirmière.

Ainsi, la stérilisation à l'hôpital, comme au CHU de Bordeaux, est essentielle pour prévenir les infections. Elle implique des méthodes strictes et nécessite une formation du personnel pour maintenir des normes élevées de propreté et garantir la qualité des soins.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés